Mes petits bonheurs du mois de mars

La vie est souvent parsemée d’embûches et de moments difficiles. Il est alors facile de se laisser submerger par les pensées négatives et les mauvaises émotions telle la colère ou la tristesse. À force de penser à tout ce qui va mal dans notre vie, on a tendance à oublier tout ce qui va bien.

On se torture trop souvent l’esprit à ressasser ses mauvaises pensées et ses mauvaises expériences. Mais il ne faut pas perdre de vue que ce n’est pas parce qu’on a une mauvaise journée qu’on a une mauvaise vie.

Qu’arrive-t-il lorsque l’on concentre son énergie et ses pensées aux choses positives qui nous arrivent? C’est ce que je vais tenter de découvrir lors des prochains mois avec mes articles « Mes petits bonheurs du mois … ».

Mes petits bonheurs du mois de mars

Mon baby shower

Dimanche le 19 mars a eu lieu mon shower de bébé dans un restaurant près de chez moi. J’étais entourée des gens les plus importants de ma vie c’est-à-dire ma famille et mes amies. Même si je savais que cet événement aurait lieu, j’étais agréablement surprise de voir toutes les personnes qui étaient présentes. Je ne m’attendais pas vraiment à la présence de mes amies à l’exception d’Audrey. Mes autres amies ont toutes de jeunes enfants, alors je me doute bien que c’était plus compliqué pour elles de se libérer un dimanche après-midi. Je suis vraiment reconnaissante à toutes ces personnes de m’avoir témoigné autant d’amour lors de ce rassemblement. De plus, bébé Paul a été très gâté. C’est incroyable le nombre de cadeaux que j’ai reçu pour lui. Ça part du tapis d’éveil au sac à couches en passant par les vêtements, les doudous et le canard en plastique pour le bain.

Processed with VSCO with a5 preset
Mon amie Audrey et moi lors du Shower. 

Marraine la bonne fée

Au début du mois de mars, pendant la relâche, je suis allée dîner avec mon amie Audrey. C’est alors que je lui ai fait la grande demande, celle de devenir la marraine de bébé Paul. Elle a accepté avec un beau grand sourire qui illuminait son visage et les yeux humides d’émotion. J’avais moi aussi les yeux humides d’émotion. Un très beau moment que j’ai vécu avec celle que je considère comme ma petite sœur.

La chambre de bébé

Un des plus grands plaisirs du mois a été d’installer la chambre de bébé Paul. Bien entendu, j’avais l’excuse idéale pour ne pas faire la peinture ou encore déplacer les meubles. J’ai alors joué au contremaître et dit quoi faire à ma mère et à mon chum. Mais j’étais une gentille contremaître et je n’étais pas trop sur leur dos. Je me voyais mal faire des caprices alors que je restais assise sur mon postérieur.  Je n’ai eu qu’à faire l’installation des décorations par la suite. Pour compenser le peu d’effort que j’ai mis dans la décoration de la chambre, j’ai fait toute la lessive et rangé les vêtements de bébé.

La  chambre de bébé

Cours prénataux

À tous les samedis matin du mois de mars, j’ai eu droit à mes premiers cours prénataux. Bien qu’ils m’aient déçu pour l’ensemble, j’ai bien aimé y assister. Je ne peux pas dire que j’y ai appris grand chose puisque j’avais déjà fait beaucoup de lecture à propos des thèmes abordés. Mais j’ai aimé ces samedis matins passés avec mon chum à recueillir de l’information sur la venue au monde de notre garçon. De plus, en sortant des cours, nous allions toujours déguster une poutine chez Ashton pour le dîner. Je répète, de la poutine. Non mais franchement, je ne sais pas ce qu’on peut demander de mieux.

Concours au gouvernement

Finalement, le dernier point positif digne de mention pour le mois de mars, c’est le concours pour le gouvernement provincial que j’ai fait samedi dernier. Si j’ai réussi ce concours, je pourrais éventuellement avoir des offres d’emploi comme technicienne en admiration pour le gouvernement du Québec. J’aimerais tellement que mon retour au travail l’an prochain se fasse dans un autre domaine que le secrétariat. Alors je me croise les doigts pour avoir une réponse positive dans les prochaines semaines.

Quels ont été vos points forts du mois de mars? Faites-le moi savoir dans les commentaires.

Publicités