Lectures automnales

Depuis quelques années, l’automne est ma saison préférée. Bien que j’apprécie les sorties estivales comme les piques-niques ou les soirées sur une terrasse, je dois admettre que je préfère de loin les soirées cocooning dans le confort de mon foyer. Avec le temps froid qu’il fait à l’extérieur, il n’y a rien de plus agréable que de lire un bon bouquin une tasse de thé à la main.

Pour moi, l’automne est la saison idéale pour lire des livres d’horreur ou encore des suspenses. J’imagine que c’est parce que je suis vaguement inspirée par la fête d’Halloween. Voici donc ma liste de lecture pour la saison qui commence.

Dracula de Bram Stoker

En tant que grande fan des vampires (à l’exception de ceux de Twilight… désolée mais des vampires à paillettes je ne peux vraiment pas), je ne comprends pas pourquoi je n’ai jamais lu ce grand classique de l’horreur.

Morsure de Kelly Armstrong

Voici le résumé qui se trouve à l’endos du livre. «Elena Michaels est un loup-garou et la seule femelle de son espèce. Voilà qui n’est déjà pas banal. Mais en plus. elle fait tout ce qu’elle peut pour être normale. Elle voudrait une vie ordinaire, sans ses désirs inhumains, sa sauvagerie, sa faim et ses instincts de chasseuse. Mais la Meute fait appel à elle, Enfreignant les lois du clan. des déviants menacent de dévoiler leur existence. Elena obtempère, car la loyauté du sang ne se discute pas. Et au cours de son combat elle découvrira sa vraie nature…»

J’avais commencé la lecture de ce livre il y a quelques années. Je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas terminé. Je me souviens qu’il était assez bien.

Morsure

Joyland de Stephen King

Résumé : «Devin Jones, un étudiant du collège, prend un travail d’été à Joyland en espérant oublier la fille qui a brisé son coeur. Mais il se retrouve à faire face à quelque chose de beaucoup plus terrible : l’héritage d’un meurtre vicieux, le sort d’un enfant mourant, et les vérités sombres sur la vie et ce qui vient après , qui changera son monde pour toujours.»

J’ai très hâte de lire ce livre. Je dois admettre que je n’ai pas lu beaucoup de livre de Stephen King, le maître de l’horreur. Pourtant, c’est un auteur que j’adore… allez comprendre pourquoi je n’ai pas encore dévoré tous ses livres.

Un petit challenge supplémentaire pour la lecture de ce livre d’un peu plus de 300 pages : le lire en anglais. J’avais acheté sa version originale car je suis «cheap». Le livre de poche en anglais coûtait 10$ alors que la version traduite en français coûtait 30$.

Joyland

Je pourrais faire une liste de lecture beaucoup plus longue pour l’automne mais je voulais quelque chose de réaliste. Si j’ai le temps de lire ces trois livres avant l’arrivée du mois de décembre je serai très satisfaite.

Quelle est votre liste de lecture pour l’automne?

Lectures automnales

 

 

Publicités

Nouvellement maman

Maman depuis un peu plus de trois mois, j’avance à l’aveuglette dans ma nouvelle vie. À coup d’essai et d’erreur, j’essaie de trouver l’harmonie entre les besoins de mon bébé et les miens. Certes les besoins de mon petit loup passent bien avant les miens mais je tente tout de même de ne pas totalement m’oublier dans la maternité.
Quand un petit être comme ça dépend totalement de vous, il est très facile de s’oublier. Entre les nuits écourtées, les boires et les changement de couches, il reste moins de temps et d’énergie pour prendre soin de soi. Pourtant, il est essentiel de continuer le plus possible à le faire. Bébé a besoin de dormir, de manger et d’être stimulé mais il a aussi besoin d’une maman reposée qui a un bon moral et qui aura l’énergie de bien s’occuper de lui.

Baby blues

Dès mon retour de l’hôpital après mon accouchement, j’ai été frappé par le très connu et très peu apprécié baby blues. Je pleurais constamment, je me dévalorisais sans cesse et je doutais fortement de mes capacités à être une bonne mère. Je pleurais pour toutes les raisons possibles et imaginables. Mon chum était meilleur que moi pour changer la couche et pour habiller bébé. Je réalisais qu’un jour bébé serait un jeune adulte et qu’il quitterait le nid familiale. Ou encore, bébé pleurait et j’étais incapable de le consoler.
J’étais épuisée et mon moral déclinait de jour en jour. J’ai eu très peur de faire une dépression post-partum. Ayant fait une dépression l’an dernier, j’étais plus à risque de faire une dépression après la naissance de mon bébé. Je n’ai pas tardé à aller consulter ma psychologue qui m’a confirmé que je faisais «juste» un baby blues et que c’était normal. Elle m’a dit que ça allait se tasser au cours des prochaines semaines. J’avais beaucoup de mal à la croire car je n’allais franchement pas bien. Mais je lui faisais confiance alors je suis retournée à ma vie de «maman incompétente». Il se trouve qu’elle avait raison, j’ai juste eu un un bon vieux baby blues. Je savais que ça existait, mais je ne savais pas que ça pouvait avoir une telle intensité.
Les choses se sont replacées, je me suis reposée et j’ai pris confiance en moi en tant que maman. Maintenant, je suis aussi bonne que mon chum pour changer les couches et habiller bébé. Je ne me projette plus aussi loin dans l’avenir alors j’arrête de penser qu’un jour bébé partira. Il arrive encore parfois que je sois incapable de consoler bébé mais je sais maintenant que ça n’a rien à voir avec mes capacités parentales.

Demander de l’aide

Quand nous sommes une nouvelle maman épuisée parce que bébé se réveille aux deux ou trois heures la nuit, un des conseils que nous entendons le plus souvent est de dormir quand le bébé dort. En théorie c’est merveilleux et ça semble tout à fait logique. Mais en pratique c’est parfois très différent. J’ai un bébé qui, au cours du premier mois et demi, ne dormait pas beaucoup le jour et jamais pour de longue période. Alors réussir à m’endormir pendant la demie-heure où il faisait une sieste était impossible. J’ai tout de même réussi à me reposer. Pour ce faire, j’ai dû renoncer à mon orgueil et demander de l’aide.
Pendant au moins le premier mois, ma mère, qui est à sa retraite, venait passer l’après-midi chez moi pour s’occuper de son petit fils pendant que sa fille dormait. Heureusement qu’elle était là pour m’aider sinon je n’aurais pas retrouvé mon énergie si rapidement. Une autre chose pour laquelle j’ai demandé de l’aide est la bouffe. Avant d’accoucher, mon chum et moi avions préparer de la bouffe à congeler. Mais j’ai aussi demander à des gens de nous en donner. C’est très pratique d’avoir des repas à réchauffer lorsque nous n’avons pas le temps ni l’énergie de cuisiner.

Prendre du temps pour soi

Généralement, pour pouvoir vraiment prendre du temps pour soi lorsqu’on est une maman, il faut demander à quelqu’un de s’occuper de notre enfant. C’est ce que j’ai fais de manière assez régulières pendant les premières semaines de vie de notre bébé. J’ai souvent laissé le papa seul avec son fils la fin de semaine. Pas pour tout le weekend, mais pour quelques heures. J’en profitais alors pour aller magasiner ou encore aller au resto. Sinon, je lui demandais de s’en occuper pour 2h00, le temps que je me fasse les ongles.
Parfois, je demande à ma mère ou à mes beaux-parents de venir garder afin que mon chum et moi puissions faire une sortie en amoureux. Depuis la naissance de notre bébé à la fin du moins de mai, nous sommes allés cinq fois au cinéma et une fois à Rivière-du-Loup pour manger sur une terrasse. Même lorsque nous sommes loin de notre bébé nous pensons beaucoup à lui et on parle de lui. Nous essayons tout de même d’avoir une conversation d’adulte qui ne tourne pas uniquement autour de notre vie de parents. Ces petits moments où on se retrouve tous les deux sont très importants pour nous. Il ne faut pas oublier qu’en plus d’être parents, nous sommes un couple. Il ne faut pas oublier non plus que nous sommes en premier lieu une personne à part entière avec nos envies et nos propres besoins qu’il faut tenter le plus possible de respecter.
STÉPHANIE VERRET

Une chambre de bébé à petit budget

Lorsque j’ai appris que j’étais enceinte, j’ai vécue différentes émotions en  passant de la joie à la peur. Plusieurs choses me sont passées par la tête. Au travers toutes les grandes questions existentielles et les angoisses il y a eu cette pensée qui m’a tout de suite donner envie de sourire : il faut décorer la chambre de bébé!

Je me suis donc mise à la recherche d’idée de décoration sur Pinterest. Nous voulions un thème qui était neutre. Alors, il n’était pas question de faire une décoration de chambre Hello Kitty ou encore une chambre à thématique sportive. En naviguant sur le Web, j’ai trouvé plusieurs chambres de bébé qui avaient un thème nautique. Puisque j’adore la mer et que les bateaux m’ont toujours fait rêver, j’ai proposé ce thème à mon chum. Il a beaucoup aimé l’idée alors c’est le thème que nous avons choisi. C’est bien beau d’être d’accord sur le thème de la chambre, mais maintenant il faut la meubler et la décorer sans avoir un gros budget pour le faire.

Coin allaitement
Le coin allaitement de la chambre.

Au-delà de l’aspect esthétique, la première chose à penser lorsque nous faisons une chambre de bébé est le côté essentiel et pratique de ce que nous allons y retrouver. Je crois que tout le monde est d’accord pour dire que le meuble le plus important pour une chambre de bébé est la couchette. Avant toute chose, elle doit répondre aux normes de sécurités établies. Si elle est jolie c’est un point bonus. Ensuite, il faut un meuble pour ranger les vêtements de bébé, un endroit pour changer sa couche et un fauteuil pour le nourrir. J’ai eu énormément de chance de n’avoir à payer aucun meuble qui se trouvent présentement dans la chambre de bébé. La couchette et la table à langer m’ont été donnés par une amie. L’armoire pour ranger les vêtements de bébé vient de chez ma grand-mère. C’était d’ailleurs le meuble de chambre de ma mère lorsqu’elle était petite. J’ai vu qu’elle y avait écrit son nom à l’intérieur. Le fauteuil dans lequel je m’installerai pour nourrir mon bébé était déjà à moi, je n’ai fait que le changer de pièce. À cela s’ajoute une petite table de chevet qui se trouvait aussi déjà chez moi.

Armoire chambre de bébé
Armoire qui se trouvait dans la chambre de ma grand-mère.

Si vous n’avez pas la chance d’avoir dans votre entourage des gens qui se départissent de leur meubles de bébé il est aussi possible d’en trouver à bas prix. Vous pouvez consulter les sites des petites annonces comme Kijiji ou encore vous rendre dans différents endroits où ils vendent des meubles usagés comme par exemple l’armée du Salut. Si vous souhaitez absolument des meubles neufs sans avoir à payer le gros prix je vous suggérerais alors de surveiller les différentes ventes où encore d’aller dans des magasins à grandes surfaces comme Walmart ou Sears.

Quelques peluches
Plusieurs peluches qui ne vont pas rester dans le lit lorsque bébé y sera.

Pour ce qui est de la décoration, nous avons fait ça très simple. Nous avons tout d’abord choisi de peindre les murs bleu pâle. C’est une très belle couleur qui a un effet relaxant. Pour les rideaux, nous avons choisi de les prendre blancs. Je voulais quelque chose de claire qui n’alourdirait pas trop la pièce. Nous les avons achetés dans un magasin de liquidation (dont j’ai oublié le nom) qui est situé à Beauport. Pour le reste de la décoration, j’avais déjà plusieurs objets que nous avons pu récupérer. La plupart sont des souvenirs de voyages comme les coquillages que j’ai ramené de Cuba il y a plusieurs années, le petit globe terrestre qui est un souvenir des Îles-de-la-Madeleine ou encore le petit capitaine en bois que j’avais acheté, il me semble, au Nouveau-Brunswick. Les autres objets de décoration, je les ai reçu en cadeau.

Vase, médaillon de pirate et coquillages
Les coquillages de Cuba dans un vase acheté pour 5$ chez Mode Choc.
Peluches et chaise berçante
Chaise berçante pour enfant qui se trouvait à l’origine dans la chambre de ma mère lorsqu’elle était petite.
IMG_0981
Petit capitaine en bois, souvenir de voyage.

Au final, la chambre me plaît beaucoup. Nous avons bien réussi à respecter le thème nautique sans se ruiner. Le style est peut-être trop éclectique au goût de certaines personnes, mais c’est ce que j’aime.

Qu’est-ce qu’il y a sur mon téléphone? 

S’il y a une chose dont je ne me sépare jamais c’est bien mon téléphone cellulaire. Auparavant, les gens qui avait leur téléphone greffé à la main m’exaspéraient au plus haut point. J’étais loin de me douter qu’avec l’arrivée des téléphones intelligents je deviendrais comme eux.

Présentement j’ai un iPhone SE. J’aimerais bien avoir le tout dernier modèle mais mon portefeuille ne veut pas. Il n’est pas très coopératif celui-là. J’utilise beaucoup plus mon téléphone que mon ordinateur portable. Il me sert à aller consulter mes différents réseaux sociaux, à prendre et éditer des photos et à écouter de la musique. Mais son utilisation ne s’arrête pas là. J’utilise plein d’applications au quotidien. Laissez-moi vous montrer les applications qui s’y retrouvent et comment je les ai organisés en catégorie.

Qu’est-ce qu’il y a sur mon téléphone?

Pour me faciliter la vie, j’ai créé plusieurs dossiers pour y classer mes différentes applications. Je les ai catégorisés comme ceci : productivité, social, photos & vidéos,  blog, musique, lifestyle et jeux. En haut de mon écran à gauche j’ai gardé l’application Google seule car je l’utilise très souvent. En favoris en bas j’ai conservé le téléphone et les messages textes et j’ai ajouté l’application Outlook et aussi l’horloge.

Productivité

Dans ce dossier on y retrouve des applications de base qui sont très utiles pour s’organiser et être plus productive. Tout d’abord il y a Notes où je conserve différentes notes, idées, pensées. Ensuite il y a le Calendrier où je note tous mes rendez-vous. J’utilise depuis peu l’application Rappels et je la trouve bien pratique. Elle me sert principalement à faire des to-do list. Finalement, il y a la calculatrice. Je ne peux pas dire que je l’utilise au quotidien mais j’aime qu’elle soit facile d’accès.


Social

Tout ce qui touche les réseaux sociaux sont classés ici. Sur la première page on y retrouve les plus utilisés : Instagram, Facebook, Messenger, Twitter, Pages (pour la gestion de la page Facebook du blog), Snapchat, YouTube, Pinterest et We heart it. Sur la deuxième page il y a : Groups dont je me sert entre autre pour la gestion du groupe de mon bébé… mouais je lui ai fait un groupe Facebook. FaceTime que j’utilise seulement avec ma mère, Gmail que je n’utilise à peu près jamais, Repost que j’utilise pour participer à des concours sur Instagram, chose que je fais rarement, Crowdfire qui permet de gérer un peu son Twitter et son Instagram et finalement Followers qui permet de voir qui fait du follow/unfollow sur Instagram.



Photos & vidéos

Premièrement, j’ai mon appareil photo que j’utilise énormément. Ensuite, il y a ma banque de photos dans laquelle je ne fais pas le ménage assez souvent. VSCO c’est mon application préféré pour retoucher mes photos. Je l’utilise principalement pour les photos que je publies sur Instagram. L’application Google photos qui me sert à stocker mes photos. Camera connexion de Canon qui me permet de transférer les photos de ma caméra vers mon téléphone via Bluetooth. Snapseed et Photoshop Express sont de nouvelles applications pour moi et j’apprends à les utiliser en ce moment. Il s’agit aussi d’applications pour retoucher les photos.

Blog

Dans ce dossier il y a tout ce que j’utilise pour la gestion de mon blog. Premièrement, j’ai l’application WordPress que j’adore! Je l’utilise aussi bien pour la rédaction d’articles (comme je fais en ce moment) que pour lire et répondre aux commentaires. Deuxièmement, j’ai l’application Canva que j’utilise pour faire les images avec écriture pour mon blog. Troisièmement, Evernote est l’application où je conserve toutes mes idées, mes notes et parfois mes brouillons d’articles pour le blog. Quatrièmement, IFTTT que j’adore aussi. Cette application me permet entre autre de publier mes photos Instagram directement sur la page Facebook du blog et sur Twitter. Cinquièmement, Hootsuite dont je me sert pour programmer des publications sur Facebook et Twitter. Finalement, l’application Mail où je reçois tous les courriels en lien avec le blog.

Musique

Mon dossier musique est le plus simple et le plus vide qui soit. J’ai uniquement iTunes Store et l’application Musique.


Lifestyle

Ce dossier regroupe des applications que j’utilise sur une base quotidienne ou presque. L’application Calm permet de retrouver le calme et aide à la méditation. J’utilise l’application Gratitude365 pour noter mes gratitudes de la journée. J’aime beaucoup Goodreads qui me permet de garder une trace de mes lectures ainsi que de faire une liste des livres que je souhaite lire. Je n’ai pas encore utilisé l’application Baby Tracker puisque bébé n’est pas encore là. Mais cette application sera très utile pour noter les changements de couche et les boires. C’est la même chose pour l’application Contractions, je ne l’ai toujours pas utilisé. C’est une question de jours avant que je ne chronomètre mes contractions. L’application Grossesse+ m’a permis de garder le compte de mes semaines de grossesse et de savoir la taille approximative de bébé. Je n’ai pas opté pour l’application payante par contre donc j’ai perdu plusieurs fonctions après 14 semaines de grossesse. J’utilise à l’occasion Duolingo pour pratiquer et améliorer mon anglais.


Jeux

Je ne suis pas une grande fan de jeux en général. Mais j’aime beaucoup perdre mon temps sur les 3 Candy Crush (Jelly, Saga et Soda).

Qu’est-ce qui se retrouve sur vos téléphone? Quelles sont les applications que vous aimez et que tout le monde devrait connaître? Faites-moi le savoir dans les commentaires.

Mes petits bonheurs du mois d’avril 

Difficile de penser aux bons moments que j’ai eu au mois d’avril quand ce mois c’est terminé d’une manière si triste. Au départ je me suis dit que je serais incapable d’écrire cet article et que le mois d’avril avait été de la merde sur toute la ligne. Ensuite, j’ai pris un moment pour réfléchir à ce qui c’était passé de bien lors du dernier mois. J’ai essayé de me concentrer sur le positif en mettant de côté le décès de ma Praline. J’ai finalement réussi à trouver les moments de bonheur qui ont parsemé le mois d’avril.

Mon anniversaire

Au début du mois dernier c’était mon anniversaire. J’ai eu l’âge vénérable de 36 ans. C’est incroyable d’avoir dépassé la mi-trentaine et d’avoir toujours l’impression d’avoir 20 ans (avec l’énergie en moins et la maturité en plus). Pour souligner l’événement, je suis allée souper chez ma mère avec mon chum. Elle m’avais préparé mon repas préféré de tous les temps: des cuisses de grenouille à l’ail. C’était tellement bon, juste d’y penser j’ai l’eau à la bouche. Comme dessert j’ai eu droit à un excellent gâteau moka.

Pâques

Nous avons célébré la fête de Pâques avec la famille de mon chum. C’était la première fois que j’étais présente pour cette occasion. Son père a deux spécialités qu’il fait uniquement à Pâques, un genre de drink sans alcool à la rhubarbe et un gâteau aux clémentines. Ça faisait un an que j’entendais parlé du légendaire gâteau aux clémentines alors j’avais très hâte d’y goûter. J’ai été très déçue de ce dessert. C’était un gâteau au chocolat et clémentines en fait et je déteste le mélange chocolat et agrumes. Par contre le p’tit drink à la rhubarbe était vraiment délicieux. Nous avons passés un bon moment en famille, nous avons bien mangé et bien rigolé.

Promenade à Berthier-Sur-Mer

Le dernier weekend du mois je n’avais vraiment pas le moral. Je venais de dire adieu à ma chatte avec qui j’ai partagé 11 ans de ma vie. Mon chum m’a donc proposé le lendemain de partir faire une promenade en voiture sans trop savoir où nous irions. J’ai accepté avec plaisir à la seule condition qu’on ne s’éloigne pas trop de la ville. La madame était quand même à 38 semaines de grossesse. Nous nous sommes donc rendu à Berthier-Sur-Mer, un charmant village situé sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Nous avons marché sur la grève, admiré le paysage, ramassé des coquillages et des sea glass. J’ai pu passer un super bel après-midi sans penser à mon chat. Mon chum a réussi la mission qu’il s’était donné!

Shooting photo de grossesse

Pour la dernière journée du mois d’avril, nous sommes allés faire un shooting photo de grossesse. C’était une expérience vraiment amusante et j’ai aimé prendre la pause pour la photographe. Nous aurons nos photos dans 10 jours ouvrables. Peut-être que bébé naîtra avant qu’on les reçoivent.

Alors voilà, mon mois d’avril n’a pas été si merdique que ça finalement. Rien n’est tout blanc ou tout noir dans la vie. Il faut savoir se concentrer sur ce qui arrive de bien, sans pour autant oublier nos mauvaises expériences.

Quels ont été les moments forts de votre mois d’avril? Laissez-moi le savoir dans les commentaires.

45 choses à faire quand on s’ennuie

Enfin vous avez une journée ou une soirée de congé. Vous êtes seule et libre de faire tout ce dont vous avez envie. Peut-être que ce petit moment était prévu et que vous avez déjà un planning bien chargé pour cette journée. Mais il se peut que ce petit répit vous arrive par surprise. À ce moment-là, il est possible que vous soyez un peu déstabilisée et que vous n’ayez aucune idée de la manière d’occuper votre temps libre. Aujourd’hui, je vous propose 45 activités à faire lorsque vous vous ennuyez.

Livres

Activités gratuites

  1. Lire un livre que vous avez dans votre étagère ou aller faire un tour à la bibliothèque municipale.
  2. Faire une manucure maison.
  3. Faire une séance photo pour avoir une banque d’images pour son compte Instagram.
  4. Regarder un film.
  5. Dessiner, colorier, peindre ou toute autre activité artistique pour laquelle vous avez déjà le matériel.
  6. Aller se balader en forêt, dans les rues de la ville ou simplement dans son quartier.
  7. Regarder des vidéos sur YouTube.
  8. Commencer une chaîne YouTube.
  9. Lire des blogs.
  10. Commencer à écrire son propre blog.
  11. Créer un compte Pinterest (si ce n’est pas déjà fait) et créer des tableaux sur divers sujets qui vous intéressent.
  12. Cuisiner des biscuits, des muffins, des cupcakes ou tout autre recette qui vous rend heureuse.
  13. Faire le ménage de sa garde-robe.
  14. Faire une sieste.
  15. Faire de la méditation.
  16. Écrire dans son journal.
  17. Relaxer dans un bain moussant.
  18. Faire du ménage.
  19. Écouter de la musique.
  20. Appeler une amie ou sa mère.
  21. Planifier ses prochaines vacances.
  22. Faire le tri dans ses photos.
  23. Chanter.
  24. Faire un spa maison.
  25. Faire des exercices (YouTube regorge de vidéos d’exercice).
  26. Écrire une bucket list.
  27. Créer un compte Instagram pour son chat, son chien, son enfant, ses plantes.
  28. Jouer à un jeu vidéo.
  29. Faire du yoga.
  30. Faire une liste de choses à faire lorsque vous vous ennuyez.

Manucure

Activités payantes

  1. Aller au cinéma.
  2. Aller se faire masser.
  3. Découvrir un nouveau restaurant.
  4. Aller boire un café chez Starbucks et profiter du WiFi gratuit (au prix des cafés, on va quand même bien utiliser un peu de leur données Internet).
  5. Aller magasiner.
  6. S’offrir une nouvelle coupe de cheveux ou encore une nouvelle couleur.
  7. Faire un mini road-trip.
  8. Aller boire un cocktail ou une bière avec une amie.
  9. Aller faire du ski ou de la raquette (en hiver).
  10. Aller au parc aquatique (en été ou en tout temps si vous habitez à Québec).
  11. Aller au zoo.
  12. Aller à l’aquarium.
  13. Visiter un musée.
  14. Faire une visite guidée de sa propre ville, on y apprend souvent des trucs intéressants.
  15. Aller manger une crème glacée.

45 choses à faire quand on s'ennuie (1)

Que faites-vous pour occuper votre temps libre lorsque vous vous ennuyez? J’aimerais bien connaître vos idées alors n’hésitez pas à me les faire savoir dans les commentaires.

Ce qui me rend heureuse

Je suis une adepte du «journaling». J’aime coucher des mots sur du papier afin de me libérer l’esprit ou encore pour apprendre à mieux me connaître. Écrire un journal en suivant certains sujets «imposés» peut nous permettre de faire un vrai travail de réflexion à propos de nous-même.

Dernièrement, j’ai écris dans mon journal sur le sujet suivant : Nommez dix activités qui vous font sentir bien, qui vous font sentir vous même. À première vue ça peut paraître simple, mais j’ai vraiment dû réfléchir pour arriver à faire une liste de ces dix activités. Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous ce que j’ai écris dans mon journal.

Les dix activités qui me font sentir bien:

  1. Écrire. J’ai toujours adoré écrire. À l’école, les examens de compositions étaient mes préférés. C’est pour moi un moyen extraordinaire de partager ce que je vie ou pour me vider le coeur et l’esprit.
  2. Chanter. Sans aucun doute mon passe-temps favoris. Le chant fait partie de ma vie depuis toujours. Si je passe une journée sans chanter c’est mauvais signe.
  3. Lire. Il s’agit d’un autre passe-temps qui fait partie de ma vie depuis l’enfance. J’aime m’évader dans différents univers.
  4. Vernir mes ongles. Je ne sais pas pourquoi mais appliquer du vernis à ongle est une activité qui me détend.
  5. Cuisiner des muffins. C’est sans doute l’activité que je pratique le moins. Pourtant, j’adore faire des muffins. C’est mon dada culinaire.
  6. Colorier. Une autre activité qui vient de mon enfance. J’ai toujours adoré le coloriage. D’ailleurs, je suis très contente que le coloriage pour adultes soit maintenant une mode.
  7. Regarder des dessins animés. Selon moi, les dessins animés sont les meilleurs films qui existent.
  8. Me baigner dans la mer… et prétendre que je suis une sirène ou un dauphin. Oui, dans mon cœur j’ai encore 6 ans!
  9. Aller me promener dans le Vieux-Québec et prendre des photos. J’aime beaucoup jouer les touristes dans ma propre ville.
  10. Voyager. J’adore découvrir de nouveaux endroits. J’aime aussi aller à des places où je me sens chez moi comme Old Orchard Beach ou New York City.

Conclusion suite à cet exercice

Ce que j’ai retenu de cet exercice d’écriture c’est que je ne fais pas assez souvent ce qui me rend vraiment heureuse. La seule chose que je fais à tous les jours c’est chanter, au grand désespoir de mes voisins. Sinon, j’écris et je lis à quelques reprises pendant la semaine, mais peut-être pas autant que je le souhaiterais. En ce qui concerne l’application du vernis à ongle, j’essaie de le faire au moins une fois par semaine. Quand mes ongles ne sont pas vernis j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose, que je suis incomplète. Pour le reste, ce sont des activités que je ne fais que très rarement. Bien entendu, les voyages coûtent cher et la mer est très loin de chez moi, donc c’est malheureusement impossible de m’y rendre à chaque semaine. Mais je pourrais colorier ou regarder des dessins animés plus souvent.

Je remarque que ce qui me fais sentir vraiment bien maintenant sont, pour la plupart, des activités qui me faisais sentir bien aussi lorsque j’étais enfant. Il n’y a pas grand chose qui a changé dans mes intérêts, sauf peut-être les ongles et les muffins. Je me demande si c’est comme ça pour tout le monde. Est-ce que nous demeurons cet enfant que nous étions mais que nous le cachons quelque part au fond de nous car il faut maintenant être des adultes?

Prendre le temps

Une des raisons pour laquelle je ne fais plus la majorité de ces activités, c’est que je ne prends pas le temps pour les faire. Pourquoi cela? Parce que j’ai autre chose à faire. Des choses que je considère plus importantes, plus instructives peut-être même plus intéressantes. Mais ce ne sont pas ces choses «importantes» qui me remplissent de bonheur et qui me permettent de me connecter à la personne que je suis réellement. Alors pourquoi devrais-je les prioriser?

À partir de maintenant je me fais une promesse, celle de consacrer au moins 30 minutes par jour à une de ses activités qui me font sentir bien, qui me font sentir moi-même.

Quelles sont les dix activités qui vous font sentir bien? Laissez-le moi savoir dans les commentaires.